Cible de violentes critiques sur les réseaux sociaux, la YouTubeuse Mava Chou s’est donnée la mort le 22 décembre 2021. Dans les colonnes du Parisien, Romain, qui partageait sa vie depuis un an et demi, a fait des confidences bouleversantes.

Le 22 décembre 2021, Romain, retrouvait le corps inanimé de sa compagne, la YouTubeuse Mava Chou, à son domicile situé dans les Vosges. Bouleversé par la disparition de la femme qu’il aime, celui qui a partagé sa vie pendant un an et demi s’est longuement confié dans les colonnes du Parisien. “Vous pouvez critiquer sa tête au réveil, son maquillage, ça la faisait rire. Mais quand des centaines de comptes ont commencé à s’attaquer à son rôle de mère, à ses enfants, à son conjoint, c’est devenu insoutenable pour elle“, a-t-il fait savoir. En colère, le jeune homme a déclaré : “Je ne veux pas émettre d’accusation. L’enquête devra déterminer qui a fait quoi. Mais quand son ex-mari a commencé à sous-entendre qu’il aurait pu y avoir des violences sous notre toit, début 2020, ça a pris une ampleur énorme.

Alors que Maëva Frossard, de son vrai nom, était victime de harcèlement moral, Romain a expliqué : “Sur les réseaux sociaux, on a prétendu que Maëva était une mère maltraitante. Que les enfants auraient eu accès à des films X sur mon ordinateur. Nous avons été comparés à Michel Fourniret (pédocriminel et tueur en série), à Myriam Badaoui (condamnée pour septs viols d’enfants à Outreau). C’est là que j’ai commencé à avoir peur. Le nom de notre commune a fuité sur Internet. Des photos de notre rue ont à nouveau été publiées. Cette fois, on sous-entendait que j’aurais fait subir des sévices sexuels à des enfants… La moindre personne (…)

Lire la suite sur Closermag.fr

Bir cevap yazın